Cycle / Savoirs expérientiels et pouvoir(s) d’agir

Transformer le handicap : inventions et expériences de vie

30 mai 2017
14h - 17h

La situation de handicap bouleverse une vie et le regard que l'on porte sur l'existence. Elle réorganise les positions, redistribue les légitimités et les rôles.

Quel sens donner à l'action, comment assumer de manière autonome une responsabilité, compenser les incapacités, surmonter les multiples formes de vulnérabilités ? Quel projet d'intégration sociale, de participation à la vie publique reconnu dans une citoyenneté et une force de créativité?
Anne-Lyse Chabert, philosophe, identifie et analyse ces enjeux et ces questionnements  dans l'ouvrage qu'elle vient de publier Transformer le handicap. Au-delà d'une réflexion philosophique et d'une méditation impressionnante dans sa vérité humaine et son intelligence du réel, ce livre permet de découvrir autrement le vécu du handicap, selon un perspective qui permette de l'intégrer à une stratégie de vie.

Transformer le handicap

Programme

  • Avec Anne-Lyse Chabert, philosophe et Anne-Sophie Parisot, avocate à la Cour.
  • Table ronde avec Sandra Parrié-Claude, chargée de mission handicap ville, Nathalie Vallet-Renart, co- fondatrice et directrice de Entreprise en cancer, Philippe Durance, professeur du Cnam, Prospective et Développement durable, Robin Michalon, chercheur en sciences politiques, Labex DISTALZ, espace de réflexion Éthique de la région Île-de-France, Matthieu Robert, designer social
  • Conclusion
    Sebastian Moser, Chercheur en sociologie, Labex DISTALZ, espace de réflexion Éthique de la région IÎe-de-France, Université Paris-Sud, Emmanuel Hirsch, cirecteur de l'Espace éthique Île-de-France

Le cycle Savoirs expérientiels et pouvoir(s) d’agir - Un cycle de réflexions et de  rencontres publiques
Nous assistons depuis plusieurs années à l’émergence d’un rapport nouveau aux nécessités de l’existence - maladie, handicap, vieillesse - qui ne relève ni du témoignage, ni du militantisme. Puisant dans l’expérience quotidienne, les personnes concernées, en situation de vulnérabilité, cherchent à faire reconnaître leurs savoirs particuliers, à se faire une place au sein de la société et, plus largement, à enrichir nos visions du bien commun.
« Pouvoir d’agir » ou encore empowerment dit-on depuis quelques années pour désigner l’appropriation individuelle ou collective des pouvoirs dont chacun(e) dispose malgré sa condition, voire grâce à elle. L’enjeu est pour nous d’identifier les pratiques, multiples, que recouvrent ces formes nouvelles d’action et de voir en quoi elles ébranlent nos représentations, les pouvoirs institués et les concepts classiques de l’éthique.
Ce cycle de rencontres publiques sera l’occasion de multiples partages de savoirs et de points de vue ; elles viseront, dans un cadre pluraliste, à décloisonner les expériences sans pour autant les amalgamer. Elles se nourriront notamment des réseaux - personnes âgées, situations de handicaps, vulnérabilités sociales, bientôt santé mentale - ainsi que d'autres initiatives au plus près des réalités de terrain dont l’espace éthique Île-de-France capitalise les expertises depuis plusieurs années.